Dénis Kasongo déplore le manque de volonté au sein du club


Dénis Kasongo, ancien, Secrétaire général adjoint honoraire de l’AS Dragons déplore la situation qui prévaut actuellement au sein de la grande famille des Monstres. Il a exprimé son indignation au cours d’un entretien avec les rédactions d’irisfootball.com.

Dénis Kasongo a souligné qu’il manque de volonté chez certains dirigeants venus au club juste pour se faire un nom, ensuite disparaitre. Une fois élu, ils abandonnent leur responsabilité, soit au président de coordination, soit à celui qui a beaucoup d’ambitions. ”Je ne pense pas un seul instant que ce club appartenait à un groupe d’individus, mais dans mon esprit, il appartient à une communauté”, a soutenu Kasongo. Etant donné que ces individus s’approprient l’équipe, ils doivent travailler et être organisé plus que si ce club était entre les mains d’une communauté. Il a appuyé que les clubs affiliés à la FECOFA doivent fonctionner dans la démocratie. Malheureusement le club actuel, surtout ”les grands clubs” sont pris en otage par une poignée d’individus et ils veulent s’accaparer de tout pour des intérêts égoïstes et personnels.

 

Sortir du gouffre

Le SG honoraire des Monstres a maintenant compris que travailler dans un club comme Dragons, c’est perdre inutilement son temps.  Kasongo a indiqué qu’il connait tous les dirigeants du Comité sportif et on ne peut pas leur apprendre la gérance d’un club. Kasongo a estimé qu’il s’agit tout simplement d’un manque de volonté pour mettre fin à toutes ces difficultés que traverse l’équipe. ”C’est question de volonté seulement pour sortir Dragons du bourbier. Le staff dirigeant a toute la possibilité de sortir le club du gouffre, puisqu’il est à la base de cette situation critique. Même s’il n’y pas d’argent, mais avec l’entente, la bonne volonté parmi les dirigeants, on peut très bien gérer l’équipe au quotidien. La situation qui prévaut au sein des Gragons, c’est tout simplement une mauvaise foi des ennemis de Dragons”, a-t-il laissé entendre avant d’ajouter : ”tant que l’équipe sera entre les mains d’une catégorie d’individus, Dragons aura du mal à retrouver son statut d’antan”.  Pour l’instant, Kasongo  ne peut pas passer son temps à réfléchir comment faire sortir Dragons de l’impasse, parce que son retour dans le bercail ne servira à rien. La situation actuelle de Dragons se justifie par le fait que certains dirigeants ont du mal à respecter les textes qui régissent le football congolais. Ils ont la main mise sur les ligues. ”Etant donné que les décideurs sont tendancieux, notre sport ne peut pas évoluer”, a expliqué l’ancien dirigeant des Dragons. Le problème se trouve d’abord chez les décideurs de notre football, a-t-il expliqué, parlant du football en général en RDC.

 

Pas de remèdes

 

”Il ne faut pas croire au miracle, il faut faire partir tout ce monde-là et mettre en place d’autres responsables qui aiment la nation et le sport pour que les choses aillent de l’avant”, a préconisé Kasongo, évoquant le cas de la Fédération congolaise de football association (FECOFA). Il pense que celui qui doit diriger cette structure dirigeante du football congolais devra rester neutre et conformer ses décisions aux textes. C’est la même chose pour les dirigeants des ententes. ”Quand les dirigeants des ententes commencent à s’infiltrer dans des clubs pour semer du désordre, c’est aberrant”. A en croire Dénis Kasongo, ce n’est pas une question de remède mais plutôt de volonté et, en ce qui concerne la FECOFA, il lui faut se conformer aux textes. Tant qu’il n’y aura pas de la volonté dans le chef des dirigeants, il ne faut pas s’attendre à quelque chose.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.