RDC-Libye est un match compliqué, piège et triqué pour les Léopards


RDC-Libye est un match compliqué, piège et triqué pour les Léopards

La RDC sera en face de la Libye dimanche 24 mars au stade des Martyrs, en match comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde, Brésil 2014. Avant le big-event Claude Leroy, coach principal des Léopards a éclairé la lanterne des sportifs congolais au cours d’un point de presse tenu lundi 18 mars dans la salle de conférence de la FECOFA, situé dans la commune de la Gombe.

 

Devant un grand nombre des journalistes de la capitale, Claude Leroy n’est pas allé par quatre chemins pour apporter la lumière sur certaine faits marquant l’actualité des Léopards à quelques heures avant le match contre la Libye et quelques semaines après la participation de la RDC à la dernière CAN disputée en Afrique du Sud. Au cours de ce rendez-vous avec la presse, Leroy a estimé que le match contre la Libye est une rencontre piège, compliquée et triquée pour les Congolais dans la mesure où la plupart des joueurs évoluent aux pays du Golf. Dans cette optique l’apport de tout le monde est indispensable pour pousser les Léopards à la victoire, synonyme de la première place. Certains joueurs qui hésitent à répondre à l’appel congolais, ont souhaité être là au mois de juin lors de la phase retour. C’est le cas de Grandy ngo et autres Assani Mulongoti. ‘‘Le match retour n’aura pas d’intérêt si la RDC ne gagne pas 3 points dimanche prochain’’, a indiqué Leroy. C’est une rencontre qui va se dérouler dans l’incohérence du fait que la préparation débute mercredi 20 mars au stade des Martyrs, alors qu’il est prévu le même jour le démarrage du championnat de la Division I.

En ce qui concerne l’évaluation sur la participation des Léopards à la CAN. Leroy a souligné que cela a été effectué 24 heures après l’élimination de la RDC devant les professionnels des médias congolais présents en Afrique du Sud. Faire l’évaluation pour qui et pour quoi, s’est-il philosophé. L’occasion faisant le larron,  Leroy a précisé sur la situation qui  avait prévalu la veille du match RDC-Niger. Il a précisé que la manifestation de la remise du soulier d’or en 30 minutes, alors certaines langues avaient souligné que sont allés au lit très tard. Les joueurs avaient preuve d’une discipline remarquable lors de la CAN. Cela avait valu au pays le titre de fair-play. Claude Leroy a noté qu’il reste disponible à toute sorte de critique. Il se dit tout d’es   même déçu de toutes les personnes qui le poussent à la retraite. Selon le Français, il est loin d’arrêter avec sa profession d’ici ou d’ailleurs.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.