Les Léopards payent cash de l’impréparation


Les Léopards ont payé cash de l’impréparation lors de la 3ème journée des éliminatoires de la Coupe du monde Brésil 2014 contre les Chevaliers de Méditerranée de la Libye qui ont imposé un nul blanc aux Léopards dimanche 24 mars au stade des Martyrs.

 

Selon les opérateurs sportifs, une équipe nationale ne peut se préparer dans moins de dix jours et prétendre avoir de bons résultats. Les congolais ont croisé les bottines, alors qu’aucun rapport technique n’a été effectué. ‘‘Aucune équipe du monde ne peut préparer une grande compétition dans un délai très réduit’’, a souligné Kabala Mwana Mbuyi, analyste sportif.  Lorsque les Léopards échouent dans une compétition, c’est la débandade et chacun reste dans son coin et souvent, on n’a pas l’habitude de faire d’évaluation pour voir les côtés négatifs en vue d’améliorer prochainement.

Devenir institution

Les Léopards ont commencé une nouvelle compétition sans évaluer la dernière. Kabala a soutenu qu’on bricole et c’est à veille de la compétition qu’on appelle les joueurs. Il faut que les Léopards soient respectés pour devenir une institution. Il faut que les Léopards aient un programme bien détaillé de ses activités avec un calendrier bien élaboré. Il faut qu’on prenne les gens au sérieux et savoir qu’à telle période, il y aura la présélection et à telle autre la mise aux verts. C’est à la veille du match que les dirigeants courent  ça et là pour aller sortir l’argent du trésor public. De cette manière là, les amoureux du ballon rond estiment que l’équipe nationale va échouer et en ce moment, on va chercher des bouc-émissaires. Et la conséquence est que chacun prendra son avion pour s’en aller en Europe.

Leroy dans le tâtonnement

Les choses se compliquent de plus en plus pour les hommes de Claude Leroy aux éliminatoires de la Coupe du monde. Dans son point de presse après son retour, Leroy avait indiqué que le match retour n’aura pas d’intérêt si la RDC ne gagne pas 3 points dimanche prochain. Les sportifs accusent beaucoup plus le sélectionneur principal qui continue encore à tâtonner avec son équipe. A chaque rencontre disputée par la RDC, les observateurs se rendent compte que le Onze national présente une toujours une nouvelle figure. Pourtant, ce n’est pas un match amical, l’équipe joue pour arracher la qualification à la fin de la compétition. Au lieu de progresser, la RDC ne fait que régresser par rapport à d’autres protagonistes.

Au cours de son dernier point de presse, Leroy avait souligné que le match entre la RDC et la Libye serait compliqué et triqué, d’autant plus que la plupart des joueurs évoluent aux pays du Golf. Malgré la titularisation de Yannick Bolassie, Distel Zola et Nzuzi Ntoko, les Léopards n’ont pas été en mesure de faire la différence.  La suite de la compétition s’annonce très difficile pour les Léopards. Les deux équipes vont se retrouver une fois de plus au mois de juin. Le classement du groupe I est mené par les lions indomptables du Cameroun (6 points), victorieux face aux Eperviers du Togo sur le score de 2-1.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Irisfootball

GRATUIT
VOIR