Capitaine JP a semé la terreur au terrain Ocal de Lingwala


JP, officier supérieur aux FARDC a semé la terreur samedi 9 mars au terrain Ocal dans la commune de Lingwala, lors de la rencontre ayant mis aux prises AS Espoir à Sapartak AJEB, pour le compte de la 11ème journée du championnat de la première division de l’Entente Urbaine de football de Kin-Kilimani (EUFKIN-Kilimani).

 

Dans un état d’ivresse, cet officier s’est permis de sortir l’arme pour intimider les paisibles férus du ballon rond qui se sont déplacés pour suivre cette rencontre entre deux habitués de l’EUFKIN-Kilimani, alors que les 22 acteurs étaient en train de disputer la partie. Gp de 24 balles à la main, le match a été interrompu par les officiels du jour, c’était la panique générale au terrain Ocal.  Pour la petite histoire, les supporters d’Espoir n’avaient pas apprécié le comportement du trio arbitral sans pour autant perturber le déroulement du match. ‘‘C’est une confusion totale de la part de cet officier, puisque cette rencontre ne concerne pas V Club, quoique AJEB soit dirigé par le secrétaire de V Club (Raphaël Esabe)’’, a largué un spectateur. Face à toutes pleurnicheries des supporters et dirigeants d’Espoir, JP a profité de sa caquette pour agir de la sorte.

Cours d’ordre saisie

Il a fallu l’intervention de  proches de JP dont Linda Kiyon (une figure bien connue par les Moscovites) pour que l’accalmie soit constatée au terrain Ocal. Une fois maîtrisé, cet officier a regagné son domicile d’une manière éhontée. Après avoir déshonoré les FARDC, JP a été hué par les amoureux du ballon rond. Certains témoins de l’événement ont indiqué JP est proche, du président de l’AS V Club, Gabriel Amisi dit Tango Four. Les opérateurs sportifs estiment que malgré son affinité avec Tango Four, JP ne pouvait pas agir comme un incivique dans la mesure le président de V Club exhorte toujours ses supporters au fair-play. Au terme de 90 minutes, les deux adversaires se sont séparés sur la note d’un but partout.

Les dirigeants de l’AS Espoir invitent le comité exécutif de leur entité à assumer la responsabilité pour que la justice soit après la bévue de cet officier dans un terrain de football. A en croire, Jean-Robert Mukubwa, vice-président de l’Espoir, l’affaire sera porté à la Cours d’ordre militaire pour que ce genre de situation ne se répète plus dans une rencontre sportive.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.