Mazembe a saisi la FECOFA et la FAZ


La direction du TPM ne laissera pas faire. Si certains clubs croient bon de proposer des contrats à ses joueurs, le non-respect de certains engagements contractuels a poussé Mazembe à saisir les fédérations concernées (zambienne et congolaise notamment). Les avocats du cabinet Luc MISSON, conseils du TPM, ne perdent pas de temps pour mettre en garde ceux qui unilatéralement s’essayent à rompre leur contrat avec le club de Lubumbashi.

Retour sans condition de TUSILU !

Actuellement avec les Léopards de Dolisie (Congo Brazzaville), Yannick TUSILU est sur le point de rompre unilatéralement son bail de 5 ans (2012-2017) le liant au TPM. Une procédure que n’admet pas le staff dirigeant des Corbeaux, lequel précise qu’il n’a en aucun cas failli à ses engagements vis-à-vis du concerné. Se référant à la stabilité contractuelle entre joueur et club imposée par la FIFA, le TPM a saisi la FECOFA sur le sujet afin d’exiger le retour sans condition de Yannick TUSILU. Rappelant que depuis l’arrivée du joueur à Lubumbashi, le TPM honore tous ses engagements envers l’ancien joueur de Pharmagro de Kinshasa. Le cabinet Me MISSON en charge des affaires juridiques du club est prêt à solliciter auprès des plus hautes instances du football, la protection des intérêts du club. Précisons que TUSILU a été prêté à Don Bosco où il figure sur la liste CAF…

KANDA et SALAKIAKU sur de fausses pistes !

Deo KANDA et Trésor SALAKIAKU avaient délibérément demandé l’autorisation d’aller voir ailleurs pensant qu’ils gardaient intactes leurs chances d’être dans l’effectif actuel. Les deux joueurs sous contrat avec Mazembe, dès lors considérés comme partants, ont contraint le staff de procéder à d’autres recrutements afin de combler les vides. Au terme de leurs démarches, ni KANDA, ni SALAKIAKU n’ont eu de contact sérieux à l’extérieur du pays, parce que comptant sur de « faux » agents dont les promesses sont restées vaines. Conséquence : ils devront attendre jusqu’à la fin de la saison pour être affiliés et à leur nouvel employeur de payer les indemnités de transfert au TPM. Quant à Ley MATAMPI, le gardien a prolongé son séjour à Kinshasa sans la moindre explication au club avec qui il est lié jusqu’en décembre 2017. Acte que le TPM ne peut admettre.

KALABA, SUNZU et HICHANI jouent au plus malin…

Lundi en matinée, trois des six internationaux zambiens qui étaient à la CAN, Jonas SAKUWAHA, Nathan SINKALA et Francis KASONDE ont enfin repris le travail à Kamalondo. Déplorant ces absences, le TPM s’est vite adressé à la Fédération Zambienne de Football avec laquelle il s’était mis d’accord pour le rapatriement des internationaux après la CAN, afin de permettre à l’équipe de préparer  correctement la saison 2013. Le TPM exige auprès de la dite Fédération Zambienne les retours sans délai de KALABA lié au club jusqu’en 2017, de HICHANI dont le contrat court jusqu’en 2015 et de SUNZU. Des joueurs qui se verront infliger des amendes sous forme de retenue sur salaire.

Un dossier en ordre : LUSADISU prêté à Manga Sport

Guy LUSADISU, lui, ne militera plus pour retourner cette saison chez les Corbeaux. Le staff dirigeant du TPM a trouvé un accord avec le club Gabonais de Manga Sport pour un prêt d’un an. Le milieu de terrain, qui n’a comptabilisé que 1.642 minutes en 17 titularisations sur 44 matches disputés par le TPM en 2012, joue déjà pour Manga Sport. Guy LUSADISU « Mochebe » a même inscrit l’unique but de son équipe en championnat contre l’Olympique Mbilazambi, dimanche dernier. Conscient qu’il n’avait peu de chances de faire partie de l’effectif qualifié à la prochaine Ligue des Champions de la CAF, Guy LUSADISU avait décidé d’aller tenter sa chance au Gabon avec le feu vert du TPM. C’est au sud du Gabon dans la ville de Moanda qu’est basé Manga Sport qui compte 6 titres de championnat, 6 trophées de la Coupe du Gabon et 4 Super Coupes du Gabon. Parmi les joueurs partants, citons le milieu de terrain malien Touré Cheikh SADIBOU qui a été laissé libre de s’engager dans le club de son choix.

Selon ce site :

– Le TP Mazembe n’empêche jamais un joueur de partir. Il est toujours prêt à négocier avec des clubs qui souhaiteraient enrôler un de ses éléments. Et à favoriser la carrière d’un joueur à l’étranger, ce qui ne peut que lui bénéficier.

– Cependant, lorsqu’un joueur se trouve sous contrat avec le TPM, il agit comme n’importe quel club professionnel organisé défendant ses droits, conformément aux règlements de la FIFA. Comment imaginer, a contrario, qu’il puisse laisser filer dans la nature sans contrepartie, des joueurs pour lesquels il a payé une indemnité de transfert, une prime à la signature, des salaires et primes ?

– Des agents (ou prétendus tels) peu scrupuleux pensent pouvoir éviter aux joueurs (trop naïfs) ce processus de négociation et font croire à des clubs candidats acquéreurs que leur joueur est libre de tout contrat. Les Anglais de Reading ont stoppé toute discussion lorsqu’ils ont été informés que SUNZU était lié par contrat. Sunderland aurait pris la suite, sans doute en prévision du prochain mercato… Orlando Pirates a abandonné son intention d’enrôler Kalaba quand il a eu vent des liens contractuels du petit Zambien avec le TPM. D’autres clubs, moins sérieux, tombent dans le piège…

– Que ces intermédiaires véreux se disent bien une chose : c’est le joueur – qu’ils prétendent conseiller – qui sera pénalisé par leurs déplorables agissements.

 


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.