Le sérieux et la rigueur s’imposent


Au lendemain du sacre des Super Eagles du Nigeria à la 29eme CAN 2013 qui s’est tenu du 19 janvier 2013 au 10 février 2013 en Afrique du Sud, l’heure est au bilan pour chaque nation participante.

Quant aux Léopards de la RDC, ces derniers présentent un bilan mitigé: trois matchs livrés, 3 nuls, trois buts marqués dont deux sur penalty, trois buts encaissés. Le tout couronné par une élimination dès le premier tour de la compétition. De l’avis de plusieurs analystes sportifs, cette précoce induit une litanie de critiques à l’approche  de la rencontre comptant pour la 3eme journée des éliminatoires de la coupe du monde Brésil 2014.

Primo, au niveau du staff technique qui s’est illustré par un laxisme dans la sélection des 23 devant participer à la CAN 2013. L’on s’interroge sur les motivations profondes de la sélection de certains joueurs notamment Alain Kaluyitika, Patou Kabangu et même Deo Kanda… Pourquoi le staff technique n’a-t-il pas titularisé Yves Diba dès les deux premières rencontres? Pourquoi l’équipe qui a développé un jeu de qualité face au Ghana a subitement décliné lors de deux dernières rencontres? Le responsable du staff technique, le sélectionneur français Claude Leroy déclare avoir assumé cette élimination. Et pourtant, la conséquence logique qui en découle c’est la démission. Mais alors, pourquoi ne démissionne-t-il pas?

Secundo, à la FECOFA, pourquoi les onze national n’ont pas livré assez des matchs amicaux? Dommage, ce qui aurait permis au staff technique de tester ‘effectif et ainsi d’éviter le tâtonnement dans l’alignement des joueurs. Qui veut aller loin, ménage sa monture dit-on. Si nous voulons bien l’éclosion du football congolais, le sérieux et la rigueur s’imposent.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Irisfootball

GRATUIT
VOIR