L’appel de Blaise Ndombasi déclaré irrecevable


L’appel du président suspendu de l’Entente urbaine de football de Kin-Lukunga (EUFKIN-Lukunga), Blaise Ndombasi a été déclaré irrecevable par Ligue de football de Kinshasa (LIFKIN). C’est l’essentiel du contenu de la lettre de la LIFKIN datée du 26 février parvenue à notre rédaction.

Le comité exécutif de l’entité supérieure du football de la capitale s’est réuni lundi 25 février pour examiner l’appel du président suspendu en contestation de la décision  de l’EUFKIN-Lukunga. En analysant cet appel, la LIFKIN s’est rendue compte que ladite correspondante n’a pas été visée par l’entité d’appartenance de Ndombasi comme l’exige l’article 35 du règlement du championnat. Au regard de ce manquement qui entrave la forme, le comité exécutif tablant sur les prescrits des articles 300 et 301 des RGS/ FECOFA et 35 du règlement du championnat, l’appel de Ndombasi ne pouvait être qu’irrecevable.

Eléments nouveaux

Par contre, l’appel de la trésorière suspendue, Pascaline Lusu a été déclaré recevable et partiellement fondé. La LIFKIN a décidé de ramener la suspension de Lusu à 30 jours. Après avoir examiné minutieusement le contenu de l’appel et l’audition de la trésorière suspendue, le staff dirigeant de la LIFKIN s’est aperçu que celle-ci a apporté des éléments nouveaux qui l’ont éclairé pour réformer la décision prise au premier degré. Notamment en ce qui concerne le nombre des séances impayées de 2 commissions pour la saison sportive 2011-2012 qui était fixées au nombre de 5 par commission ainsi que le coût du jeton par  membre qui s’élevait à DCF 2000 et non DCF 3000. Par ailleurs, Lusu est sommée de rembourser DCF 110.00 (cfr rapport d’audit de la LIFKIN), couvrant les arriérés de 2 commissions spécialisées de l’entité dans un délai de 30 jours.

Transparence totale

A l’issue de la 10ème journée, le comité exécutif actuel de l’EUFKIN-Lukunga a eu une séance de travail avec les sociétaires, mercredi 27 février, à l’espace Tréfi de Binza Météo dans la commune de Ngaliema. Il était question de faire l’évaluation de la saison après que les équipes aient déjà disputé 10 journées.  C’est une façon de permettre le bon déroulement du championnat. Cette initiative démontre que depuis la suspension de Ndombasi, des mutations sont en cours et tout se passe dans la transparence la plus totale. Cette séance de travail s’est déroulée en présence des responsables de deux commissions, à savoir la CDC et CA. Au cours de ce rendez-vous, le mauvais comportement des hommes en noir avait alimenté le débat. De son point de vue, le président l’AS Koda, Zico Zikolande a exhorté les présidents des clubs à bannir la corruption au cours du championnat. ‘‘Les arbitres désignés ont du mal  à respecter les 17 lois de jeu puisqu’ils négocient souvent avec certains présidents qui ont toujours l’envie de gagner’’, a accentué Zico. Il a également invité les dirigeants au fair-play. Au terme de la 10ème journée, en première division, c’est AC Normands qui mène la barque avec 20 points et en deuxième division, les affaires sont contrôlées par TP Englebert avec 17 points.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.