Banza Mukalayi revient sur la note circulaire


Selon le site officiel de l’acp, le ministre de la Jeunesse, des Sports, de la Culture et des Arts, Baudouin Mukalayi Nsungu, est pour le respect de la note circulaire n° 03 du 29 novembre 2012 relative à l’obligation d’utiliser les stades de l’Etat pour les rencontres sportives nationales et internationales dans le cadre de la maximisation des recettes pour le compte du Trésor public.

Le numéro un du sport national l’a rappelé fermement, mardi dans son cabinet de travail, dans la commune de la Gombe, aux membres du Comité olympique congolais (COC), reçus à cet effet en leur indiquant de nouveau que « dérogation est faite toutefois pour les matchs internationaux se déroulant dans les villes dont les clubs concernés disposent des stades privés homologués par l’Etat congolais. » Sur un autre chapitre, le ministre des Sports, très remonté, a demandé que soit revu urgemment le système d’organisation du championnat de la Ligue nationale de football (LINAFOOT), qui agit au nom de la Fédération congolaise de football association (FECOFA), pour le rendre vraiment compétitif avec des clubs pouvant répondre à ses exigences en termes matériel et financier.

L’entité organisatrice de la compétition nationale est appelée à afficher des comportements à même de se conformer à ses propres textes qu’elle ne devra pas violer dans l’intérêt de la promotion de cette discipline en RDC, a-t-il fait savoir. Le ministre Banza Mukalay l’a également signifié, mercredi au stade des Martyrs, aux dirigeants de la FECOFA et de la LINAFOOT, convoqués sur les deux sujets, en leur disant que sur la note circulaire de novembre 2012, il n’y revient pas et qu’elle sera de stricte application.  A l’argument du représentant de la FECOFA sur la reconduction de la formule du championnat à 14 clubs qu’aucun participant n’avait mis en cause lors de l’assemblée générale ordinaire de la LINAFOOT, tenue le dimanche 6 janvier 2013  à l’hôtel Kabe du quartier Mudiba, à Mbuji-Mayi, l’autorité politico-sportive lui a répondu que c’est le contraire de ce que lui confient constamment les dirigeants de ces clubs, qui ont toujours annoncé qu’ils s’écroulaient sous les grosses dépenses qu’ils effectuent à chacune de leurs sorties dans cette compétition au point de se ruiner, sans parler du quasi désengagement des gouvernements provinciaux dépassés par le rythme de sortie des fonds. D’où, plusieurs forfaits durant la saison passée.

Pour être fixé sur cet état des choses, le ministre des Sports a pris l’engagement de rassembler autour de lui, à une date qu’il déterminera, les dirigeants des clubs-phares ainsi que, bien sûr, de la FECOFA et de la LINAFOOT pour que les premiers concernés puissent s’exprimer sur la reconduction ou non de la formule appliquée la saison dernière. Il a exigé au comité exécutif de la FECOFA de lui présenter dans un bref délai le rapport sur la participation des « Léopards » de la RDC à la 29ème Coupe d’Afrique des Nations en Afrique du Sud.

 


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.