L’heure est grave dans le camp des Léopards


A 48 heures de leur premier match de la 29ème édition de la CAN 2013, face aux Blacks Stars du Ghana, l’heure est grave dans le camp des Léopards qui se trouvent présentement à Port Elizabeth. Selon une source, Youssouf Mulumbu et Cédric Makiadi seraient mécontents et prêts à quitter le pays de Nelson Mandela au cas où la situation ne sera pas décantée par les décideurs.

La journée du vendredi17 janvier a été confuse dans le camp des Léopards, les joueurs ont jugé bon d’être solidaires avec leur mentor. Au regard de cette situation confuse, le président de la Fédération de football association (FECOFA), Constant Omari Selemani a souligné que la situation de Claude Leroy est gérable. Omari compte se déplacer personnellement pour rejoindre le camp des Léopards pour dialoguer avec le sélectionneur principal des Léopards que le président de la FECOFA estimé très fâché à la suite des primes de son staff technique. A en croire Omari, le Français n’a pas apprécié la réaction du gouvernement dans la mesure où sur 18 membres du staff technique, seulement 7 devraient être servis.  Leroy estime que ses complices ont travaillé avec beaucoup d’abnégations, il n’est pas question que certains soient omis par les décideurs.

Théo Binamangu, coordonateur des équipes nationales masculines a indiqué que Leroy n’a jamais déposé la lettre de démission. Il a affirme qu’il y a des revendications, mais la démission n’est pas à l’ordre du jour.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.