L’Espérance doit un million de dollars à BESALA


Selon le site officiel de TP Mazembe, La plainte de l’Espérance de Tunis est rejetée. C’était la conclusion de l’interminable dossier Espérance – BESALA – Mazembe dans la notification adressée au TPM courant juillet 2012 au sein d’un courrier de 18 pages signé par Markus KATTNER, secrétaire général adjoint de la Chambre de Résolution des Litiges de la FIFA. Elle vient d’avoir un prolongement avec la condamnation de l’Espérance de Tunis à dédommager Janvier BESALA.

Cette décision de la commission présidée par l’Anglais Geoff THOMPSON et comprenant l’Italien Mario GALAVOTTI et le Portugais Joaquin EVANGELISTA avait été prise le 28 mars dernier. En ce qui concerne le joueur Janvier BESALA, la Chambre a conclu dans l’article 29 de sa notification que “le club EST est redevable au joueur de ses rémunérations et primes de mars à juin 2010, car le joueur a rompu son contrat pour une juste cause”… poursuivant à l’article 35 “qu’aucune compensation n’est due par le joueur”.

Besala a assigné l’EST au TGI de Lubumbashi

Les prolongements et conséquences de cette décision sont importants. Libre du contrat qui le liait à l’Espérance, BESALA pouvait poursuivre sa carrière dans un autre club, ce qu’il a fait en retournant à son club d’origine Virunga. Dès lors, le TP Mazembe n’avait plus à demander de Certificat International de Transfert, la mutation étant interne au Congo. Et sa disqualification de la Ligue des champions avait été prononcée à tort. De son côté, Janvier BESALA a saisi la balle au bond et chargé son conseil Maître Patient MUKENDI KABEYA d’assigner l’Espérance de Tunis devant le Tribunal de Grande Instance de Lubumbashi en réclamant le versement des rémunérations qui lui étaient dues et un dédommagement relatif au préjudice relatif à l’arrêt de sa carrière sportive. Le dossier a été jugé suite à une requête abréviative de délai et l’Espérance  a été condamnée à verser un million de dollars US au joueur, décision qui lui a été notifiée par un courrier en mains propres remis le 6 octobre, lors du séjour du club à Lubumbashi. L’EST n’ayant déposé aucun recours dans le délai d’un mois qui lui était imparti, le jugement est désormais exécutable depuis fin 2012, raison pour laquelle nous avons attendu avant de publier cette information.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.