LIFKOR, la tête de Ngandu Malik réclamée


Les présidents des  6 ententes urbaines affiliées à la Ligue de football de Kasaï Oriental (LIFKOR) réclament  le départ sans condition de leur président, Alphonse Ngandu Malik. Sur 7 ententes, 6 n’apprécient plus  la gestion artisanale du football du président de la LIFKOR. Après s’être sentis lésés, les présidents se sont exprimés à travers une longue lettre adressée à l’organe technique du football congolais (FECOFA).

Il est reproché au président Alphonse Ngandu de l’indisponibilité, manque de transparence dans la gestion du football de leur province, non respect des textes  qui régissent le football congolais (Ndlr : principalement le RGS), le démarrage tardif du championnat, la politisation du sport dans cette contrée du pays. Ngandu a vite réagi par rapport à la pétition  des dirigeants des ententes de sa Ligue. Aussitôt, il a promis de suspendre préventivement tous les signataires  de ladite pétition.  Ngandu Malik a qualifié la procédure des signataires de vice procédure. ‘‘Ils sont allés trop vite en besogne en s’adressant à la FECOFA directement’’, a soutenu Ngandu Malik.

C’est une confusion qui prévaut actuellement au Kasaï Oriental. Pour rappel, c’est le fameux match entre AS Bantous et US Kasaï, final de la LIFKOR qui est à la base de cette confusion. A travers des manœuvres dilatoires, Ngandu Malik (président honoraire de Bantous), cherche à tout prix favoriser son ancien club en vue de représenter la province au prochain championnat de la Division I.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Irisfootball

GRATUIT
VOIR