ADFCO se dote des textes statutaires


Plus de peur  que de mal, l’Amicale des dirigeants de football du Congo (ADFCO) est désormais régi par des textes statutaires. Cette exigence légale a été accomplie, mercredi 12 décembre, au cours d’une séance de travail tenue par  les dirigeants de football  à l’Hôtel Castelo dans la commune de la Gombe.

On pouvait noter la présence de Patrick Banyishay et autres Tario Mulongo, respectivement secrétaire général de V Club et président de la section football de Dragons.  A en croire Max Moke, secrétaire général de l’ADFCO et président de FC MK, depuis un certains temps, les clubs congolais n’avaient pas un document juridique pouvant régir leur association.  Après s’être mis d’accord,  les présidents ont signé les statuts juridiques d’une manière officielle afin d’être reconnus en RDC comme l’exige les textes légaux.

Traiter des problèmes réels

Pour ce qui est de l’adhésion des autres membres, Moke a estimé qu’une association n’est pas imposée à tout le monde.  Les dirigeants sportifs qui seront prêts ont été conviés à apposer leurs signatures au bas des statuts. ‘‘Nous voulons avoir un cadre juridique pour l’épanouissement et la bonne marche du football congolais. Les dirigeants des clubs sont les premiers acteurs.  Car,  ils réunissent beaucoup de moyens financiers pour encadrer la jeunesse’’, a soutenu Moke. Cette fois-ci, les dirigeants se sont décidés d’être reconnus officiellement à travers un cadre juridique qui va les régir.  C’est une façon de permettre à l’ADFCO de se retrouver là où les décisions se prennent sur le football congolais. Cette structure sportive  n’est pas mise en place pour démanteler les décideurs.  Au contraire, c’est pour traiter des problèmes réels qui rongent le football.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.