Procès V Club, un rendez-vous manqué


Le regard de tous les sportifs en général et des Dauphins noirs en particulier, étaient focalisés ce mardi 20 novembre vers la Cour suprême de justice (CSJ) pour attendre la position de cette haute instance en rapport avec le dossier qui oppose V. Club à la RDC.

 

Par ailleurs cette audience n’a pourtant pas eu lieu. Pour cause, les hauts  magistrats de la CSJ qui devaient statuer sur ce dossier, ont renvoyé ce dossier devant le du Procureur général de la République pour prendre connaissance de cette cause avant de la retourner à la Cour. Le report de la date de l’audience s’explique par le fait qu’aucune des parties n’a pu présenter les mémoires en réponse pour permettre au dossier d’été analyser dans un bref délai. Aucune des parties n’a disposé ces mémoires en réponse dans le délai légal, excepté la FECOFA, expliqué Me Kalengi alias Mobutu, avocat conseil de l’AS V Club. Selon cet avocat, le fait que les mémoires en réponse n’ont pu être déposé dans le délai ; cela va de ‘avantage de son équipe. Il a  indiqué que le comportement de V Club doit servie de jurisprudence au le football congolais. En saisissant la CSJ, V Club espère obtenir l’annulation de la deuxième prolongation de la Division I décidée par le ministre des Sports, Baudouin Banza Mukalay, le 2 novembre dernier.

 

Le championnat national de football, prolongé une première fois après le 31 août- date officielle de sa fin- a été prolongé une seconde fois le 2 novembre dernier de dix-huit jours. Le club kinois dénonce « l’excès des pouvoirs du ministre en violation de l’article 55 de la loi n°011/02 du 24 décembre 2011.

 


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.