Mauvaise prestation de Yav Tchibal à la LINAFOOT


Paul Guilbert Yav Tchibal, président du comité de gestion de la Ligue nationale de football (LINAFOOT) a du mal à conduire le championnat d’élite du football congolais initié par les décideurs. Des critiques fusent de partout sur la gestion artisanale de ce natif de la province du Katanga, lequel est appelé à rendre le tablier.

C’est la plus mauvaise saison qu’aura connu le championnat national. Certains sportifs estiment que Yav Tchibal est sur les traces de son prédécesseur, Charles Mputu. D’autres vont plus loin en regrettant Charles Mputu qui avait des tendances imaniennes.  Lors de la publication du calendrier de la deuxième manche de la Division I, le comité Yav avait jugé utile d’écourter le championnat en vue de respecter le calendrier de la saison sportive qui devait prendre fin le 30 octobre. Malgré la sollicitation de la dérogation, la LINAFOOT ne parvient pas à conduire le championnat à sa fin. Deux matches sont à la base du blocage du championnat d’élite de la RDC. Il s’agit de Mazembe-V Club et DCMP et Mazembe. Si les Immaculés ont l’envie de croiser le fer avec les Corbeaux, cela n’est pas le cas pour les Dauphins noirs, lesquels estiment que  la saison sportive a pris fin depuis le 30 octobre. Le comité de gestion ne l’entend pas de cette oreille. Pour la bande à Yav,  le match aura bel et bien lieu à Lubumbashi le 18 novembre comme prévu.

Violation des textes

Les violons sont loin de s’accorder entre V Club et le comité Yav. Le team vert-noir de Kinshasa invite les dirigeants de la LINAFOOT au respect strict des textes régissant le football congolais. ‘‘ Si V Club est fautif dans ce dossier, qu’il soit sanctionné par la FECOFA.  Au cas contraire,  c’est une violation des textes’’, a soutenu Patrick Banyishay, secrétaire général de V Club. Les amoureux du ballon rond accusent Yav de partialité. Dans les milieux des sportifs, on ne cesse de déplorer le déroulement du championnat national. Les amoureux du ballon rond pensaient que les choses allaient s’améliorer avec la prise du bâton de commandement par Gilbert Yav Tchibal. Plus d’un sportif connaît la manière avec laquelle Yav a été élu.  Après les élections, certaines langues avaient souligné que les billets verts avaient circulé lors des assises électorales. Cela pousse certains observateurs à confirmer la thèse selon laquelle Yav Tchibal est sur les traces de Charles Mputu.

Le comité piloté par ce dernier était accusé de perturber le calendrier pour des raisons inconnues. ‘‘On pensait que tout allait changer avec le nouveau staff dirigeant de la LINAFOOT,  mais on se trompait’’, a soutenu un dirigeant d’un club de seconde zone, regrettant que de petites équipes subissent la loi depuis le début de la  compétition. De l’avis des observateurs, il serait mieux que la bande à Yav s’imprègne des calendriers de grandes instances (Ndlr : FIFA et de la CAF pour éviter la perturbation du championnat.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.