Réactions des entraineurs


En marge du tirage au sort de la CAN Orange 2013 qui se tiendra en Afrique du Sud du 19 janvier au 10 février 2013, voici les réactions des quelques entraineurs  des équipes participantes à cet événement phare du football africain.

Claude Le Roy (sélectionneur RD Congo)

“Il y a deux favoris dans notre groupe, qui sont le Ghana et le Mali. Nous, on arrive derrière c’est sûr. Nous avons la connaissance de beaucoup de choses (de ces équipes), mais est-ce que la connaissance suffira pour passer l’examen? Ce sera très intéressant. C’est ma septième participation à une CAN (avec plusieurs pays), j’ai toujours atteint au moins les quarts de finale, j’espère continuer dans cette tradition.”

Gordon Igesund (sélectionneur de l’Afrique du Sud)

“Tous les tirages au sort auraient été difficiles et je pense que l’on s’en sort pas trop mal. A la fin lorsqu’il restait deux équipes à affecter, j’ai redouté que nous tombions sur le Nigeria. Nous avons eu l’Angola. C’est un tirage au sort assez bon pour nous, même si le Maroc, je le pense est un des Grands d’Afrique”.

Rachid Taoussi (sélectionneur du Maroc)

”  On ne peut pas dire que notre groupe est facile. Hormis le D, tous les autres groupes sont équilibrés. On tombe sur l’Afrique du sud, le pays organisateur, et l’Angola est une très bonne équipe. Il s’agit de ne pas négliger non plus le Cap Vert, qui je le rappelle a éliminé le Cameroun. Il faut respecter toutes les équipes. Mais le Maroc est de retour, et a bien l’intention de rester aux affaires.” 

Hervé Renard (sélectionneur de la Zambie)

“Nous sommes confiants. Le plus important est d’atteindre les quarts de finale. Nous sommes ici pour écrire l’histoire, nous l’avons fait en 2012, alors que personne n’aurait pu dire que la Zambie allait
gagner le tournoi. Nous sommes restés une petite équipe, mais nous avons su aller très loin. Nous venons régulièrement en stage de préparation en Afrique du Sud, nous nous sentons presque chez nous””.

Stephen Keshi (sélectionneur du Nigeria)

C’est un bon groupe et nous devrons être prêts. Nous jouons en premier le Burkina Faso, c’est une très bonne équipe. Et évidemment le tenant du titre la Zambie est très bonne, de
même que l’Ethiopie, notre autre adversaire. Il y a de la qualité dans toutes les équipes qui se sont qualifiées, alors maintenant notre travail consiste à rentrer chez nous et à nous préparer stratégiquement ».

Sabri Lamouchi (saélectionneur de la Côte d’Ivoire)

“C’est le groupe indiscutablement le plus difficile. Tout le monde craignait de tomber avec nous, ce sont trois adversaires redoutables, la Tunisie, l’Algérie et le Togo. La Côte d’Ivoire est favorite, elle l’était avant le tirage, elle l’est après. Elle devra le démontrer sur le terrain. Cesera très difficile. (Sa rencontre avec la Tunisie, son pays) Ce sera spécial évidemment, j’aurais préféré les rencontrer le plus tard possible dans la compétition. Je les connais bien sûr, un peu mieux que d’autres.”


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.