Lupopo-Mazembe, la boude des Cheminots


Reprogrammé pour le 4 novembre au stade Kibasa Maliba de la commune de la Kenya le match entre les Cheminots de FC Saint Eloi Lupopo et les Corbeaux de TP Mazembe risque d’être une fois de plus un rendez-vous manqué. Dans le camp de Lumpa, on estime qu’on n’est pas disponible pour croiser le fer avec leur éternel rival.

 

Les Cheminots l’ont exprimé lors d’un point de presse tenu lundi 29 octobre par le président du club, Vickbo Kasongo. Il a souligné que des divers traumatismes que souffrent ses joueurs, après des incidents survenus samedi 27 octobre avant le derby lushois. Vickbo Kasongo a déclaré que son équipe a été victime de la part des éléments de la police qui, selon lui, se sont uniquement attaqués aux supporters et joueurs de Lupopo.

Le numéro un des Cheminots a indiqué que son club a été victime de la part des éléments de la police qui, selon lui, se sont uniquement attaqués aux supporters et joueurs de Lupopo. Il ajouté qu’au lieu que les agents de l’ordre soient les protecteurs, mais ils ont été surpris qu’ils se sont arrangés à ce que tous les supporters et joueurs de Lupopo soient malmenés, alors qu’ils sont restés dans leur camp.

Il a ajouté que son équipe a porté plainte contre la police nationale congolaise à la Cour militaire de Lubumbashi. Selon Kasongo, le comité directeur de Lupopo est en possession des preuves. ‘‘Outre les bombes lacrymogènes, nos amis policiers ont utilisé de balles réelles… Les cachots regorgent les fanatiques de Lupopo qu’ils ont arrêtés injustement. On se demande pourquoi Lupopo n’a pas été sécurisé’’, a-t-il soutenu. Pour aller loin, Lupopo promet de saisir l’assemblée provinciale du Katanga pour que les responsabilités soient établies.

 


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.