Chapeau bas à Baudouin Lofombo !


 

Les Léopards juniors seront parmi les convives de la CAN 2013 devant se dérouler en Algérie au mois de mars 2013. Les poulains de Baudouin Lofombo ont obtenu leur qualification en battant les Lionceaux du Cameroun sur la marque de 4-1, samedi 6 octobre, au stade des Martyrs, dans le cadre du dernier tour des éliminatoires de la CAN 2013.

Au match aller disputé à Yaoundé, les Congolais avaient courbé l’échine sur le score de 0-2. Cette défaite s’était justifiée par l’arrivée en catastrophe des amis de Manzia Budje en terre camerounaise. Après avoir préparé ce match avec beaucoup de difficultés, les sportifs ont estimé que la défaite des Juniors était tout à fait logique. Cette défaite avait donné une leçon aux décideurs. Aussitôt rentrés au pays, les joueurs ont été internés dans un hôtel de la place pour faire la différence au match retour devant leur public. Conscient de l’enjeu du match, les juniors ont travaillé avec beaucoup de sérénité pour éviter un rêve cauchemardesque à l’issue des 90 minutes de la partie.

Sans motivation financière

Pendant les séances d’entraînement, on pouvait lire la détermination et la soif sur le visage de l’ensemble de l’équipe. Dans un match très disputé entre les deux équipes, les Léopards juniors ont fait la différence devant les Lionceaux qui ont été dompté à ce stade de la compétition. La qualification n’a pas été facile pour les Congolais. Ils ont bataillé dur pour arracher cette qualification dans la mesure où à 16 minutes de la fin du match, la qualification avait choisi le camp des Camerounais. C’est Pierre Botayi par son but libérateur à 13 minutes qui a permis à toute la nation de jubiler à la fin  du match. Le plus grand absent de ce dernier match, c’est Trésor Mukenga dit Kuluwe qui avait accumulé deux cartons jaunes. Après cette phase de la compétition, les Léopards juniors sont appelés à multiplier des efforts pour présenter une bonne image du football lors de la phase finale. Un stage bloqué en Europe pour rectifier le tir avant d’aborder la compétition. Ainsi, le plus heureux, c’était Lofombo lequel est resté concentré sur son équipe, quoique les décideurs l’aient abandonné  à son triste sort. Pourtant, ce sont les juniors qui constituent la relève de l’équipe senior.  Les sportifs avisés estiment que les décideurs n’ont pas apporté main-forte à Lofombo. Lorsque c’est un expatrié qui se trouve à la tête de la sélection nationale, les moyens financiers sont mis à sa disposition alors que tous œuvrent pour l’honneur du pays. Sans motivation financière, voire même matériels, Lofombo ne cessait de pousser ses hommes à mouiller les maillots pour l’honneur du pays.

Brillante qualification

Quoique que les juniors n’aient pas perçu leurs primes du match livré face à l’Ile Maurice, les jeunes gens ne se sont pas découragés. Ils ont tenu bon jusqu’au dernier moment en vue de permettre à la RDC de participer à la phase finale de la CAN de la spécialité. La saison  2012 a été glorieuse  pour Lofombo. Arrivé à la tête du staff technique de SC Rojolu, il a permis à cette formation de s’adjuger du titre du championnat de l’EPFKIN pour la première fois de son histoire. Il sied de noter que Lofombo est un ancien Léopards des années 80. Il a également porté le maillot de l’AS V Club. Chapeau bas à Baudoin Lofombo pour cette brillante qualification. !


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Irisfootball

GRATUIT
VOIR