TP Mazembe avait souhaité Espérance de Tunis


Le match Berekum Chelsea – TP Mazembe venait à peine de se terminer que des rumeurs circulaient à propos des conditions dans lesquelles le match s’était déroulé. Comme par hasard, le parfum de scandale émanait … de Tunisie et le résultat du match d’Accra ayant comme conséquence de mettre face à face le TP Mazembe et l’Espérance de Tunis en demi-finales, il était aisé de comprendre que pour certains les basses manœuvres venaient déjà de commencer.

A l’origine, un article sur le site web tunisien Gnet a fait état de dessous-de-table qui auraient été offerts par les triples champions africains du TPM pour assurer le résultat en leur faveur. Il y est écrit : ‘‘… le commentateur de la chaîne ghanéenne a déclaré que les dirigeants du club congolais ont proposé à leurs homologues ghanéens de les laisser gagner le match contre la somme d’USD 300.000’’.

 

Les autorités ghanéennes scandalisées

 

A Accra, les officiels ghanéens ont aussitôt réagi. Kwesi Nyantakyi le président de la Fédération du Ghana FA, qui était au stade, a formellement condamné ces accusations insistant sur le fait que le match a été disputé dans un réel esprit compétitif. “Ces insinuations commises par une partie des médias doivent s’arrêter. C’est une œuvre de destruction à l’égard de l’intégrité des clubs “a dit NyantakyI lorsqu’il a pris connaissance des faits. “J’étais au match et les deux équipes ont donné le meilleur d’elles-mêmes pour l’emporter. L’équipe supposée avoir été soudoyée a gagné le match. Il est d’ailleurs dommage que Berekum Chelsea n’ait pas réussi à se qualifier… Mais je suis choqué par ces gens qui voudraient jeter de la boue à Berekum alors que l’on devrait les féliciter pour leur belle performance du jour et leur brillante participation à cette compétition de haut niveau… »

“Nous tenons à démentir catégoriquement ces informations totalement fausses” a déclaré de son côté le Directeur général de Berekum Nana Kwame Nketiah sur le site web du club (www.berekumchelsea.com). “Nous n’avons jamais rencontré de représentants du TP Mazembe pour parler de dessous-de-table. Nous tenons à assurer à tous les Ghanéens, fans de Berekum Chelsea et tous les membres de la famille du football africain que nous ne salirons jamais  l’honneur de notre club et celui du football africain par de tels actes ». “Nous voulons aussi conseiller aux médias de renoncer à publier de telles fausses informations sinon nous serons forcés d’engager une procédure judiciaire pour sauver notre réputation durement touchée ” concluait le CEO du club dans un communiqué également publié sur le site officiel de la Fédération du Ghana (www.ghanafa.org). Du côté du TP Mazembe, on n’a manifesté ni surprise, ni indignation en apprenant les faits. Ecarté des quarts de finale 2011 dans les conditions que l’on sait avant d’être réhabilité par la FIFA – dans un dossier toujours ouvert quant à ses prolongements – le club de Lubumbashi sait à quoi s’attendre de la part de ceux auxquels son accession au sommet africain donne la migraine et les prive de sommeil.

 

Le président Katumbi évitait toute polémique ce dimanche soir : ‘‘Notre souhait était de rencontrer l’Espérance de Tunis cette année. Nous sommes donc très contents que le verdict de la compétition exauce nos vœux. Nous espérons simplement que la Confédération Africaine désignera des arbitres dignes de diriger ces deux demi-finales qui doivent faire honneur au football africain. C’est tout. Et nous nous y préparons depuis un certain temps…’’


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.