La Guinée Equatoriale, un adversaire à prendre au sérieux


C’est depuis jeudi 5 juillet que la RDC a été fixée sur son adversaire de la dernière étape des éliminatoires de la CAN, Afrique de Sud 2013. Sur leur chemin, les Léopards rencontreront les Nzalangs de la Guinée Equatoriale. Dans les milieux des sportifs congolais, les avis sont partagés sur les chances de qualification des Léopards pour la phase finale de la plus grande messe du football africain.

Les uns estiment que les Congolais se trouvent en bonne posture pour barrer la route à la Guinée Equatoriale et indiquent que la CAN est possible pour la RDC. Les autres pensent que les Nzalangs sont à prendre au sérieux, malgré leur pauvre palmarès dans les annales de la Confédération africaine de football (CAF).  L’opinion se souvient de l’élimination des Léopards de la CAN 2010 par un petit poucet, le Malawi. Après avoir négligé les Malawites, les Congolais ont été surpris lors de la dernière rencontre à Lilongwe. La RDC avait perdu ce jour là la rencontre sur la marque de 1-2, après avoir mené toute la première période. A en croire le sélectionneur des Léopards Claude Leroy,   la Guinée équatoriale n’est pas un adversaire facile. Leroy a soutenu que c’est un tirage qui aurait pu être plus compliqué.  Mais penser que la Guinée serait un adversaire facile serait faire preuve de beaucoup de légèreté. Cette équipe a été en quart des finales de la dernière CAN avant d’être éliminée par la Cote d’Ivoire. Si la RDC réussit à éliminer la Guinée, elle sera qualifiée à la prochaine CAN, compétition à laquelle elle n’a plus participé depuis 2006.

 

Bien se préparer


Pour rappel, lors de la récente CAN, les Nzalangs ont battu les Lions de la Teranga   du Sénégal et les Verts de la Lybie dans un groupe où l’on pensait qu’elle finirait dernières. Au classement FIFA, la Guinée est classée devant la RDC. Pour éviter toute surprise désagréable, Il va falloir que les Léopards se préparent en conséquence. Claude Leroy a souligné qu’on a la chance. Mais,  il va falloir faire un match très sérieux à Kinshasa au stade des Martyrs devant notre public avant le match retour à Malabo.  Le Sorcier blanc espère qu’on ne lui attribue pas les ratés. La Guinée équatoriale est une équipe où l’on retrouve beaucoup de joueurs naturalisés notamment des Brésiliens, des Camerounais et des Ivoiriens. Ce n’est plus la même Guinée qu’on a connue par le passé.

 

Depuis l’arrivée de Claude Leroy à la tête de la sélection de la RDC, le Onze national commence petit à petit à avoir une équipe solide. La présence de quelques grands professionnels est un impératif. Dans cet ordre d’idées, Claude Leroy a eu une longue conversation avec Youssouf Mulumbu, présentement à Kinshasa. Comme dans ses habitudes, le Français espère qu’il va discuter avec les autorités du pays comme il le souhaite. A ce stade de la compétition, les joueurs ont aussi besoin de sentir qu’il y a une volonté à tous les niveaux.  La qualification des Léopards à la Can est le premier objectif de Claude Leroy.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.