Dodo Landu éclaire la lanterne


Après la diffusion de l’interview du secrétaire général de l’Union des footballeurs du Congo (UFC),  Dodo Landu Domo sur le site de Sharkfoot en date du 30 juillet, relayée par Irisfootball.com, le patron de l’administration de cette structure sportive  a exprimé son indignation à travers une communication aux médias parvenue à votre rédaction lundi 30 juillet.

L’UFC confirme avoir eu un entretien téléphonique avec le journaliste Romain Molina du magazine Sharkfoot samedi 28 juillet, comme il l’a d’ailleurs  eu précédemment dans le cadre de l’enquête sur le trafic présumé des joueurs en Belgique.  Lors de l’entretien du samedi 28 juillet  2012, Romain Molina a fait observer au SG de l’UFC que les trois pages de communication aux médias en rapport avec l’affaire ci-haut référence comportaient trop de termes technique et a fait la proposition de rédiger un rapport concis en des termes simples à faire valider au préalable à Dodo Landu.

Contre toute attente, et sans l’accord de SG de l’UFC, une interview fictive a été publiée sur le site Sharkfoot et relayée par Irisfootball.com lundi 30 juillet. L’UFC qui s’en tien exclusivement à sa communication faite aux médias et à son rapport d’enquête préliminaire remis aux instances du football, ne peut servir de passerelle à une certaine presse en quête sensationnel. ‘‘Si tel était le cas, elle aurait pu utiliser son propre site internet www.ufccongo.org’’, a souligné Dodo Landu.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.