Aucun nuage entre la FECOFA et Claude Leroy


Au cours d’un point de presse animé lundi 9 juillet par le président de la Fédération congolaise de football association (FECOFA), Constant Omari dit l’homme moderne en son siège situé dans la commune de la Gombe, il était question d’apporter la lumière sur des sujets brûlants de l’actualité sportive de la RDC.

 

Contrairement  à toutes supputations dans les milieux des sportifs, L’homme moderne  a souligné qu’aucun nuage dans la relation entre l’organe technique du football congolais et le sélectionneur des Léopards séniors, à savoir Claude Leroy. Omari a affirmé qu’il est en contact permanant avec Leroy, même lorsqu’il était en Afrique du Sud pour assister au tirage au sort. L’homme moderne a souligné qu’il y a un problème de non respect par le gouvernement des clauses de contrat signé entre Claude Leroy le gouvernement congolais. Il s’agit du problème lié à l’environnement de son hébergement. Leroy et son adjoint sont gênés de rester en permanence à l’hôtel.  A en croire le président de la FECOFA, cela fait 4 mois que le gouvernement ne paie plus l’hôtel.  C’est la FECOFA qui se démène à  sa manière pour décanter la situation avec ses maigres moyens financiers. L’organe technique a du payer une somme évaluée à USD 62 000 sur ce litige d’hébergement. En ce qui concerne le  problème salarial, pas de souci sur ce point. Le gouvernent a déjà payé les 3 mois anticipatifs.

Préparation efficiente

Omari a indiqué qu’en Afrique, il n’y a plus des petites équipes nationales.  Il a révélé qu’il ne faut pas croire que ce tirage au sort donne à la RDC automatiquement droit à la qualification à la phase finale de la CAN 2013, quoi que l’objectif de la FECOFA et de tout peuple congolais soit de figurer parmi les 16 convives du grand rendez-vous du sport roi d’Afrique. Quelque soit l’adversaire désigné pour matcher la RDC, l’objectif était de se qualifier pour la CAN. Omari a invité par ailleurs, les différentes composantes qui interviennent dans l’amélioration et de l’environnement serein pour la qualification de l’équipe nationale, à jouer sa partition le plus normalement possible. ‘‘Pour nous la FECOFA, nous prenons l’équipe nationale de la Guinée Equatoriale au sérieux. C’est comme si nous jouons contre le Sénégal, le Ghana, le Nigeria’’, a accentué L’homme moderne, ajoutant qu’il faut une préparation efficiente de tous nos partenaires. Il y a un programme en préparation qui sera introduit au niveau du gouvernement. Il a révélé qu’avant la fin de la semaine, la planification budgétaire sera déposée auprès des personnes compétentes. Il ne nous sera pas permis d’être absents pour la quatrième fois à une phase finale de la CAN. La presse est appelée à appuyer la FECOFA dans la sensibilisation dans la mesure où toute la population souhaite que la RDC participe à la CAN 2013.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.