Tata Hilaire, une perte énorme pour DCMP


La grande famille de DCMP est en deuil, les ‘‘Mitema pembe’’ vient de perdre Hilaire Lumbaïe Mulunda wa Badinabi. L’ancien président de Coordination des Immaculés a succombé d’un malaise dans un hôpital de Bruxelles mardi 5 juin. Alors que la semaine écoulée, Tatu Hilaire était à Kinshasa.

Après son retour dans la capitale, Lumbaïe ne se sentait pas bien et s’est rendu dans un centre  hospitalier de la capitale où le médecin a diagnostiqué une malaria. Le samedi 2 juin dernier, il a décidé de rentrer à Bruxelles mais un malaise survenu dans la salle d’attente de l’aéroport de N’djili ne lui a pas permis de prendre place à bord du régulier de la SN. Il est rentré à la Clinique Ngaliema où il a passé la nuit pour des soins. Le dimanche matin, se sentant un peu mieux, il décide de repartir sur Bruxelles le soir.

Selon ses proches, mardi 5 juin, il a même parlé au téléphone avec l’artiste musicien JB Mpiana, l’un de ses fidèles collaborateurs. Il était apparemment de bonne humeur, essayant même de blaguer avec son humour traditionnel. C’est en début de l’après-midi, un appel de Bruxelles d’un de ses proches annonce son décès. La disparition de Tatu Hilaire est une perte énorme pour les Immaculés et les sportifs en général de la RDC. Hilaire Lumbaïe a remporté six titres nationaux en six années de présence à la direction du club. On retiendra aussi de son passage à la tête du club qu’il avait neutralisé toutes les structures parallèles. Hilaire Lumbaie voulait  revenir pour corriger ce qu’il n’a pas pu bien faire. Lumbaïe n’avait pas réussi sur le plan africain. Selon lui, il voulait revenir pour corriger les erreurs.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.