Deuxième confrontation entre Dragons et OCK


RCK-AC Foyo, Système-FC MK et OCK-AS Dragons, voilà les affiches de la deuxième étape de la Coupe du Congo au niveau de la Ligue de football de Kinshasa (LIFKIN). Selon le calendrier de l’entité organisatrice, les matches sont prévus vendredi 1er juin au Stade des Martyrs et à Tata Raphaël. Au cours de cette deuxième journée, les amoureux du football assisteront à un véritable ‘‘bis repitita’’ entre OCK et Dragons.

 

Au terme de la première étape, les Monstres ont été battus par OCK sur la marque de 2-4. Le règlement de la compétition a sauvé de justesse le team rouge et or de la capitale. A l’issue de la rencontre, les supporters de Dragons ont été mécontents du résultat enregistré par leur club sur le gazon synthétique de Tata Raphaël. La saison en cours, Dragons a du mal à développer un bon football à la suite de l’absence d’un comité sportif. Les Monstres traversent des moments critiques surtout au championnat de l’EPFKIN. Les Bilimiens sont donc pessimistes pour une éventuelle qualification de leur club pour la prochaine étape de la compétition. Dans ce genre de compétition, le plus mature des clubs a la facilité de remporter la partie. Pour rappel, lors de la première journée, RCK a barré la route à Shark XI FC, soit 2-1. Système s’est débarrassé facilement de SC Kingasani sur la note de 5-0. La rencontre la plus alléchante, c’est celle qui a mis aux prises MK et Rojolu. Ce match s’est soldé sur la note serrée de 4-3. Foyo avait obtenu son ticket en battant New Bel’or sur le score de 1-0.

Un comportement désolant de Shark FC

 

Les amoureux du ballon n’ont pas apprécié le comportement affiché par les  joueurs de Shark XI FC au coup de sifflet final de l’arbitre central. C’était une mauvaise journée que les Shark XI FC a connu, mercredi 30 mai après avoir été battu par RCK sur la marque de 1-2. Les joueurs de l’équipe chère à Zoé Kabila ont n’ont pas digéré leur défaite. Shark avait contesté le but marqué par son adversaire. Au coup de sifflet final, le gardien de but de Shark avait sauté sur le 1er assistant de l’arbitre, Matondo, avant que les autres emboîtent les pas. Ils ont roué des coups l’homme en noir.  Heureusement pour Matondo, les agents de la Police commis pour la sécurité au stade se sont vite intervenus pour épargner l’arbitre de l’emprise des joueurs de Shark. Le coach de Shark, Djene Tumba  s’est même satisfait du comportement antisportif de ses joueurs, trouvant en plus que la correction n’était pas à la hauteur de ses forfaits.’’Bobeti ye bien te ba masta’’ (traduisez : vous ne l’avez pas suffisamment corrigé, mes amis). La bagarre a mis en exergue des incompréhensions entre différents dirigeants des équipes de Kinshasa.

Selon nos sources, chaque match que dispute le RCK coïncide avec des fautes (supposées) d’arbitrage. Serait-ce les traces de la corruption des officiels ? De son côté, Shark n’a pas accepté de tomber devant son adversaire  car pour ce club et son président ainsi que pour les supporteurs, cette défaite s’apparenterait à une humiliation. D’autre part, les professionnels des médias n’ont pas quant à eux apprécié le comportement des agents de la police qui les ont empêchés de faire leur travail en toute quiétude.  La suite du calendrier se présente comme suit : D1- D3 et D2- meilleur perdant de la journée de vendredi et Mercredi 6 juin, la finale (stade des Martyrs).


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.