AS EDD déterminée à remporter le titre


L’Association sportive Equipe de Dimanche (EDD) est déterminé à remporter le titre mis en jeu par l’entité. Le président du club, Jeanpy Bokundi alias Stam l’a affirmé à la rédaction du journal L’Objectif. Jeanpy Bokundi a affirmé que son équipe se portait très bien à quelques journées de la fin de la phase aller du championnat à l’EUFKIN-Lukunga.


La préoccupation majeure de l’EDD, c’est de sortir vainqueur en vue de prendre part à la Super Coupe organisée par l’entité. Pour atteindre l’objectif assigné, l’équipe dirigeante pense premièrement aux joueurs qui constituent la force d’une équipe. Les joueurs de l’EDD ont promis à leur président qu’ils mouilleraient leur maillot pour que le titre ne leur échappe pas à la fin de cette saison. Sur 12 matches livrés, EDD a aligné 9 victoires et 3 nuls. Le staff dirigeant de l’EDD a disponibilisé une enveloppe consistante pour motiver davantage leurs protégés. Les dirigeants ont compris que le football est devenu un business. ”Nous sommes unis comme un seul homme pour que les joueurs ne soient pas démoralisés”, a soutenu président Stam. Il a satisfait sur le plan technique les objectifs à 75% bien qu’il y ait des choses à améliorer au sein du club.

 

 

Esprit de fair-play

 

Jeanpy Bokundi reconnait l’esprit de compétitivité qui prévaut au sein de l’entité. Selon le numéro un d’EDD, le président de l’entité a partagé le même avis. Au niveau de la deuxième division II, il n’est pas facile de sortir victorieux, cela exige beaucoup de maturité à chaque rencontre. Sur l’aspect d’arbitrage, le problème se pose presque partout. Président Stam n’est pas allé par quatre chemins pour émettre son point de vue. ”C’est vrai que les arbitres commettent souvent des bévues, mais ce sont des êtres humains, mais cela n’est pas à encourager. Qu’à cela ne tienne, les sportifs sont appelés à être animés d’un esprit de fair-play”, a estimé Stam, signifiant qu’Il arrive à son club de concéder un match nul, mais en toute sportivité, ils acceptent tout de même le résultat. A l’en croire, la procédure est simple : celui qui se sent lésé après le match, il doit rédiger des réserves aux commissions spécialisées plutôt que de prendre à partie l’arbitre, parce que ce genre de comportement fait perdre à l’équipe des points.

 

Jeanpy Bokundi a indiqué que la création de cette équipe était d’abord motivée par le souci d’encadrer la jeunesse. Le processus n’a pas été facile. Il a fallu passer par tant de négociations d’abord avec son épouse, Blandine Bula et quelques membres de son entourage dont Christian Masudi (vice-président du club). L’occasion faisant le larron, Bokundi souhaite beaucoup de courage à Blaise Ndombasi, parce que diriger une entité de cet acabit n’est pas une mince affaire, surtout du fait que les matches sont emmaillés des incidents à répétition. Le président de l’EDD a reconnu la bonne volonté de la presse à travail abattu par Olivier Sefu, votre serviteur, journaliste à Irisfootball.com qui se donne de la peine pour la visibilité de son cher club, alors que certains médias ne s’intéressent qu’aux grands clubs.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.