L’autorité urbaine veut mettre fin la crise


La crise qui secoue le football kinois est loin de trouver le bout du tunnel. Au terme de la réunion qui s’est tenue mercredi 28 mars dans la salle des réunions de l’Hôtel de ville de Kinshasa, le ministre provinciale des Sports, Mangwana Nzolameso a renvoyé les deux parties devant une commission pour permettre fin à la crise qui couve dans le monde du sport roi dans la capitale.

Cette commission sera présidée par le chef de Division urbaine des sports et loisirs (DUSL). Le travail en commission peut prendre deux à trois jours, ensuite, les deux parties se retrouveront une fois de plus, lundi 2 avril, dans la salle de réunion de l’Hôtel de ville face au ministre Mangwana. Le but de la Commission est d’harmoniser les divergences entre les deux parties. Très optimiste pour une suite favorable, étant donné que tout sera mise en marche pour que le championnat reprenne dans la ville de Kinshasa. ‘‘On ne veut pas sacrifier la jeunesse de Kinshasa, le championnat doit reprendre’’, a accentué Mangwana Nzolatima au sortir de la réunion. Bien avant ces assises, le gouverneur de la Ville, André Kimbuta Yango a eu une entrevue avec les responsables des entités sportives convoquées, à savoir la LIFKIN, l’EPFKIN, les Ententes urbaines de Kinshasa, le Cercle des Jeunes, le Cercle du football féminin. Le gouverneur leur a expliqué que s’il a suspendu le championnat de football à Kinshasa, c’est strictement pour des raisons sécuritaires en sa qualité de l’autorité urbaine … sans avoir la moindre intention de se mêler à la gestion technique du football de sa juridiction.

L’autorité de la Ville a exhorté les dirigeants sportifs de privilégier les convergences de vues et de trouver une solution aux points de divergence. C’est pourquoi dans cette recherche de solution, André Kimbuta a proposé à ses interlocuteurs de constituer une commission de 30 personnes à raison de 15 pour la LIFKIN et l’EPFKIN et 15 pour les Ententes urbaines et autres Cercles des jeunes pour lui proposer des solutions visant à sortir le football kinois du marasme qui le ronge. L’opinion sportive kinoise attend avec impatience et intérêt ce qui sortira de l’entrevue de ce jour-là entre le gouverneur et les responsables sportifs.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.