Ecole Massamba et Collège Bosembo se disputent le titre


Ecole Massamba-Collège Bosembo, c’est l’affiche de la finale de la deuxième édition du mini-tournoi organisé par la Ligue nationale de football féminin (LINAFF), dirigée par Séraphine Lofombo. Cette finale est prévue samedi 28 avril à l’Ecole Turque (SAFAK), dans la commune de la Gombe.

Sous la houlette de la Fédération Congolaise de football association (FECOFA), la LINAFF organise ce tournoi depuis le 20 avril dans le but de vulgariser et promouvoir le football féminin en milieu scolaire. A l’étape des demi-finales, Ecole Massamba s’est débarrassée du Collège Cartésien sur  la note de 4-1. De son côté, Collège Bosembo a freiné les ambitions de l’Ecole belge en remportant la partie sur la marque étriquée d’un but à zéro. Selon Séraphine Lofombo, l’organisation de ce mini-tournoi permet de détecter des athlètes dans les écoles. Ce qui a permis à la LINAFF de constater que certaines écoles regorgent des joueuses de talents. Au cours de cette édition, 6 écoles ont été retenues parmi lesquelles 3 écoles consulaires (Ecole américaine TASOK, Ecole Belge, Ecole Turque  SAFAK) et  3 écoles congolaises, à savoir Ecole Massamba, Collège Bosembo et Collège Cartésien). L’année dernière, seules les équipes congolaises avaient pris part au tournoi. ‘‘L’année prochaine, nous verrons si nous pouvons revoir la liste des participants’’, a révélé Lofombo. La LINAFF n’a pas voulu prendre beaucoup de temps pour l’organisation du tournoi étant donné que le championnat national de la catégorie sera organisé au mois de juillet.  Au cours de l’édition actuelle, certaines  filles ont excellé par leur façon de prester sur l’aire de jeu. En ce qui concerne les perspectives d’avenir, la LINAFF souhaite détecter des talents et les mettre à la disposition des coaches qualifiés pour assurer leur encadrement en vue de défendre valablement les couleurs nationales sur l’échiquier continental.

 

Malgré l’élimination de son école à ce stade de la compétition, Steve Mbikayi, promoteur du Collège Cartésien s’est dit satisfait de la prestation de ses enfants. Mais, il a déploré la présence des mercenaires utilisés par Ecole Massamba. ‘‘Eu égard à la domination de l’équipe adverse, nous nous sommes rendus compte que ce ne sont pas des élèves, mais plutôt des joueuses actives’’, a commenté  Mbikayi.   Qu’à cela ne tienne, Mbikayi a félicité l’organisation et encouragé les initiateurs du tournoi qui permet de détecter les talents pour un avenir meilleur du football congolais. Il a suggéré que la version masculine de ce tournoi soit également organisée. Le promoteur de Collège Cartésien a pris l’engagement de disponibiliser un fonds à même de permettre aux élèves se préparer la compétition dans de bonnes conditions.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.
Irisfootball

GRATUIT
VOIR