Discrimination sur la distribution de macarons de presse


Les journalistes sportifs éprouvent d’énormes difficultés pour une couverture médiatique des activités de l’AS V Club depuis l’avènement de Gabriel Amisi dit Tango Four. Lors de la rencontre du samedi 10 mars entre V Club et Atletico Olympique, dans le cadre de la phase aller de la Ligue des champions de la CAF, les journalistes sportifs de la capitale ont eu des difficultés pour avoir l’accès au stade des Martyrs et couvrir ce grand événement sportif.

Cela parce que les macarons mis à la disposition de la presse par la Direction de Communication (Dircom) de la Fédération congolaise de football association (FECOFA) ont été distribués d’une manière discriminatoire par Zéphyr Kanyinda, membre de cette direction. Pour acquérir ce macaron, il a fallu avoir des affinités avec le distributeur du jour. La manœuvre était toute simple. Il fallait donner un coup de fil et joindre Kanyinda qui était planqué à l’ancien siège de la FECOFA situé sur l’avenue de l’Enseignement dans la commune de Kasa-Vubu. Certains journalistes ont eu du mal à digérer le comportement de ce confrère qui a foulé aux pieds toutes les accréditations. Il a fallu passer par des négociations pour avoir finalement l’accès au stade.

Les professionnels des médias invitent les décideurs à leur faciliter la tâche pour couvrir ces genres d’événements en toute quiétude. Selon une source proche du comité directeur de la FECOFA, l’actuelle équipe dirigeante de la Dircom serait à la porte de sortie pour des raisons non encore élucidées.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.